Non classé

Résultats des concours OP et OPA 2018

Concours OP interne  Liste principale

1er  DE CHABANEIX DE CHAMBON Pierre

Concours OP interne Liste complémentaire

1ère RAMAUGE Anne

2ème DURAND Jean-François

Concours OP externe Liste principale

1er – CARION Benoît

2ème – DESBROSSES Florian

Concours OP externe Liste complémentaire

1er – BERNARD Alexandre

Concours OPA Liste principale

1er CARION Benoît

2ème – MICHEL Hugo

3ème – PAYET Sébastien

4ème – PERRESSE Jeanne

5ème – LEROY Michel

6ème – BOUCHER LEPILLIER Jeanne

Concours OPA Liste complémentaire

1er – CORDIER Benoît

2ème – LASSALLE Igor

Félicitations aux lauréats, bravo et courage pour le choix des affectations.

Compte-rendu de CAP du 17 mai 2018

18 mai 2018, Non classé

Cycle de mobilité :

  • Mr de la BROISE du Havre vers Saint-Malo (commandant adjoint),
  • Mr LAVISSE de Guyane vers Nantes,
  • Mr KERVELLA en promotion C2 au choix, sur place à CALAIS (adjoint au commandant),
  • Mr DELAVAULT en promotion C 1 sur place à Rouen (commandant adjoint),
  • Mr LE BARS de Nantes à Mayotte (commandant adjoint de Dzaoudzi).

Félicitations et bonne installation prochaine dans vos nouvelles fonctions!

 

A noter également que

  • Mr PIPOLO reste à calais, sa mutation sera revue au prochain cycle,
  • Il sera proposé les ports de Dieppe, Caen et Cherbourg (poste de C2 avec maintien du grade de C1) à Mr MONTCHO, actuellement à la Guadeloupe,
  • Il sera proposé les postes de Rouen, le Havre voire Dieppe, Caen ou Cherbourg à Mr DESTABLE, de la Réunion.

Cycle mobilité OPA 2018

3 septembre 2017, Non classé

Date de fin publication : 27/10/2017

Date de réception des candidatures par le service origine : 13/10/2017

Date de réception des avis des chefs de service par la centrale : 27/10/2017

Site du ministère : Cliquez ici

Téléchargement de la PM104 : Cliquez ici

Téléchargement de la notice d’utilisation de la PM104 : Cliquez ici

Téléchargement mutation pour rapprochement de conjoint, concubin, pacs : Cliquez ici

Cycle mutation OPA 2018-1

 

Fabrice

BILLET D’HUMEUR SYNDICAL N°23

16 juin 2017, Non classé

Hésitations ? Billet d’Humeur Syndical ou Billet d’Humour Satyrique, la factualité vaut mieux que la fantaisie mais les deux peuvent se mélanger !

 

Un improbable scénario a vu le jour lors de de la dernière CAP des Officiers de Port, par un subterfuge d’un temps des mille et une nuits, le dévoué Vizir IZNOGOUD a été nommé « Calife à la place du Calife », BAGDAD devient la nouvelle capitale de nos instances paritaires !

La charte de gestion est respectée ! Il y a l’esprit et la lettre de la charte, dans la situation présente l’esprit provoque cette désignation !

 

Le CTM du 15 juin 2017 comportait un point modifiant les décrets de nos grilles indiciaires pour une application du PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations).

Nous devions réitérer nos griefs contre ce semblant de troisième grade dont la liste de responsables de Capitainerie ne correspond pas aux responsabilités exercées. (Lire la note de notre propos que nous rappellerons à la DRH).

 

La CGT constate que de nombreuses fonctions administratives n’intéressent plus les Officiers de Port Adjoints, l’effet pervers des ISH (Indemnités de Sujétions Horaires) pourtant initiées par notre organisation alimente ce mécanisme.

Sans opposer les officiers de port en quart posté et ceux en poste d’administratif, nous estimons qu’il est impératif de revaloriser les responsabilités, la CGT s’efforcera dans son cahier revendicatif et auprès des instances administratives de proposer des solutions attractives pour les postes administratifs, notre position concernant l’emploi fonctionnel et les responsables de Capitainerie y participe, pour les GPM  la promotion au grade de L1 doit être proposée. La pénibilité (nuits) doit être prise en compte d’une manière officielle comme le compte personnel de prévention de la pénibilité.

 

Les luttes catégorielles ne doivent pas faire oublier les revendications de notre métier et de ses   missions  attachées concernant les fonctions régaliennes de l’Etat (AI3P), le rapport CGEDD évoquant la possibilité d’une totale mise en détachement pour nos corps cela pourrait signifier un nouvel acte de décentralisation vers les Autorités Portuaires.

 

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

Albert EINSTEIN

 

 

Eric FRANQUES

BH23

Point décrets prévus au CTM du 15 juin 2017

 

Résultats CAP Lieutenants de port

17 mai 2017, Non classé

Bonjour,

Résultats de la CAP OPA qui s’est tenue le 4 mai 2017 avec effet de mutation au 1er septembre 2017 :

  • Gibaud Christophe             de    DDTM 76              vers        GPM Marseille
  • Braive Tual                           de    GPM Guyane        vers        Bastia
  • Fotso François                    de    DDTM 14               vers        Saint-Malo
  • Carnet Stéphane             de    Calais               vers         Lorient  (sous réserve de vacance)
  • Lepine Guillaume            de    GPM Guyane        vers         Boulogne (sous réserve de titularisation)
  • Gasc Arnaud                  de    DDTM 62             vers         Bayonne (sous réserve de vacance)
  • Charbonneau Jérôme       de    Mayotte                 vers         Boulogne
  • Lassourd Sylvestre           de    Dieppe                   vers          GPM Rouen

Billet d’Humeur Syndical n°22

13 mai 2017, Non classé

Après lecture approfondie du rapport CGEDD concernant l’organisation du travail dans les Capitaineries, la SNOP/SNPAM/CGT ne peut que se désoler des propositions qui visent à diminuer les effectifs Officiers de port (OP, OPA).

Des points positifs apparaissent dans les recommandations techniques ou administratives qui moderniseront les Capitaineries dans leurs équipements pour être aux normes internationales et voir une rationalisation de l’organisation administrative mais comme chacun le sait sans les opérateurs rien ne fonctionne correctement !

Les mots qui fâchent tels que mutualisation ou regroupement laisse présager un fonctionnement erratique des Capitaineries les moins bien classifiées ou dotées.

Nos petits corps d’Officiers de port, atypique pour les OPA, pâtissent d’un oubli ministériel, l’ambition maritime de notre État n’est pas, dans les actes, visible sur le terrain, pour preuve, le GPMLR n’est pas identifié comme STM comme pourrait le laisser entendre ce rapport.

La DGTIM porte une lourde responsabilité dans l’abandon factuel des ports décentralisés, d’ailleurs elle ne peut le constater puisque PARIS semble être le seul port qu’elle connaisse, cette mission aura peut-être le mérite de la réveiller et de la faire se déplacer ?

La SNOP/SNPAM/CGT s’oppose à toute diminution d’effectifs qui comme le précise le rapport a déjà eu lieu .Trop c’est Trop !

La SNOP/SNPAM/CGT entend bien la volonté de confier entièrement la sureté aux AP mais nos pouvoirs de police portuaire auront toujours une imbrication dans les modes opératoires de la sureté et notre temps de travail  en sera toujours concerné.

L’Astreinte ne doit pas devenir un mode de fonctionnement des ports et des Capitaineries, la fermeture de ces entités devra être assumée quoiqu’il advienne notamment d’un point de vue sécuritaire !

Si des ports doivent recourir à des emplois saisonniers, nous exigeons que ces personnels correspondent aux critères de nos statuts.

La SNOP/SNPAM/CGT avertit que  nos corps (OP, OPA) qui demain en totalité détachés signifiera un risque de mise en extinction tout en évoquant la perte de nos droits syndicaux nationaux.

La SNOP/SNPAM/CGT par l’intermédiaire de la Fédération  Equipement et Environnement CGT demande au plus vite une réunion paritaire avec la Direction des Ressources Humaines et la Direction Générale des Infrastructures des Transports et de la Mer.

Eric FRANQUES

Solidarité avec CHARLIE HEBDO

8 janvier 2015, Actualités, Non classé

Courrier Fédéral vers la ministre ,Ancienneté corps des Officiers de port

30 septembre 2014, Non classé

Bonjour à Tous,

Voici en PJ , le courrier de notre Fédération envoyé vers la Ministre de l’équipement et de l’environnement.
lettre ministre Op
Bonne lecture
Eric

Salaires, emploi, protection sociale,

18 mars 2014, Actualités, FNEE, Non classé

Toutes_et_tous_en_greve_le_18_mars_2014

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires au niveau interprofessionnelles et de la Fonction publique se sont rencontrées le 21 février 2014.

Face à la situation sociale vécue par les salariés du privé et du public, les privés d’emploi et les retraités de notre pays, elles décident de faire du 18 mars une journée interprofessionnelle de mobilisation massive. Elles les appellent à prendre toute leur place dans cette journée d’action tant sur leur lieu de travail que dans les territoires.

La « Modernisation » de l’Action Publique, dans la continuité de la RGPP, dégrade les conditions de vie et de travail des personnels dans les services et établissements publics de nos deux ministères dits « non prioritaires ».

Les réductions d’effectifs ont atteint, dans tous les services, des niveaux inégalés ! Ainsi entre décembre 2010 et décembre 2013, les DREAL ont perdu près de 1000 agents (plus de 12 % à périmètre constant) quand les DDT-M en perdaient plus de 11 000 (plus de 35 % au fil de nouveaux transferts) !

Au niveau des ministères du MEDDE et METL, les organisations syndicales CGT, FO et FSU appellent également à la mobilisation dans un communiqué du 27 février 2014.

Billet d’humeur syndical n°18

30 mai 2013, Non classé

(Suite au groupe d’échange au MEDDE du 28 mai 2013)

FAIRE LONG FEU
Voici l’expression qui caractérise l’échec !
Au temps de armes sans douilles à amorces, faire long feu signifiait que lorsque l’on mettait le feu à la poudre d’un mousquet (ou d’un canon) après avoir délicatement chargé l’arme, la poudre se consumait en fusant au lieu d’exploser.
En fusant, c’est le bon mot. Les Lazzis furent de retour et le groupe d’échange fut stupéfait des gesticulations, mots et autres comportements qui ponctuèrent le sujet concernant le nouveau projet statutaire des Officiers de Port Adjoints.
Ecartée des réunions de coursives et d’une méthode de travail fortement discutable de l’Administration, La CGT ne peut que constater la faillite du projet actuellement sur la table et modifié en dernier lieu, notamment sur les modalités de reclassement dans les nouvelles grilles.
Malgré cela et sans réelle argumentation, il a été évoqué une signature d’accord, rompre le fer sans trop perdre la face voici la solution ?
La CGT campe sur ses revendications et les défendra, le nouveau projet statutaire des Officiers de Port Adjoints n’est pas satisfaisant !
L’emploi fonctionnel pourtant en disparition dans les corps de catégorie B de la Fonction Publique ne peut priver, pour 12 postes, l’ensemble des Officiers de Port Adjoints de l’indice 675, en l’état l’indice sommital de 640 est inférieur au Nouvel Espace Statutaire de la catégorie B, cela est inadmissible. Une nouvelle disposition supplémentaire ouvrant notre corps à tous les corps de la Fonction Publique de catégorie B est dangereuse, il faut la mesurer. Il s’agit là de l’avenir de nos missions !
Sur demande de la CGT, un groupe de travail se réunira le 11 juin, dernière réunion avant passage au Comité Ministériel le 18 juin. D’ici là nous devons argumenter et proposer des amendements à ces textes, compter sur notre volonté et notre ténacité pour défendre notre corps.

BH18

Eric FRANQUES