Les corps d’Officiers de port et d’Officiers de port adjoints de la République Française ne sont pas à vendre – n°6

Posted on 13th octobre 2009 in Billets d'humeur

Accompagnement-Acceptation-Résignation. Cela n’est pas tolérable, il faut se battre !

Livrer nos corps « Etat » à la Fonction Publique Territoriale n’est pas acceptable !

Notre organisation SNOP/SNPAMCGT refuse d’avaliser la mort du corps des Officiers de Port et des Officiers de Port Adjoints.

L’heure n’est pas à l’homologie ou à la dissertation des emplois réservés. Le bateau coule et le capitaine s’occupe du soutage !
Pendant ce temps là, la réorganisation des services maritimes et la RGPP tracent leurs routes.

Les Officiers de port adjoints affectés dans les ports déjà complètement décentralisés pourront conserver par la position du détachement leur statut de fonctionnaire d’Etat sans limitation de durée. Ils conserveront leur rémunération si celle de l’organisme d’accueil est moins élevée. Ils s’appelleront toujours « Commandant de port » et pas contrôleur ou technicien supérieur !

Pour rappel, le détachement est la position du fonctionnaire placé hors de son corps d’origine mais continuant à bénéficier, dans ce corps, de ses droits à l’avancement et à la retraite.

Il nous faut exiger, revendiquer et proposer des schémas organisationnels dans la pérennité pour nos capitaineries et pour nos corps. Nous le faisons ! Et nous continuerons à le faire !

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ». Bertolt Brecht

Les Secrétaires Généraux: Michel Quéméner, Eric Franques