La bataille des idées porte ses fruits ! – n°9

Posted on 3rd mars 2010 in Billets d'humeur

Depuis 1982, projet validé en CTP par l’administration du statut de Capitaine-Inspecteur, notre organisation syndicale ne cesse de faire figurer dans son cahier revendicatif, la fusion des deux statuts en un corps unique de catégorie A.

Cette revendication ne fut pas toujours le fer de lance de toutes les organisations syndicales !

Nous nous réjouissons donc maintenant de cette unanimité, mais il reste a convaincre l’administration et aussi certains de nos collègues qu’il est nécessaire de valoriser et pérenniser notre métier.

Nous n’acceptons pas le glissement des taches qui banalise notre travail. Le référentiel est pourtant clair : Il est le même pour tous, particulièrement sur le régalien. La séparation dans la fusion qui impliquerait mobilité et transversalité serait catastrophique pour les deux corps ainsi voués à disparition.

Cette fusion, plusieurs fois évoquée (1997,2002), ne peut se faire à minima. Pour mémoire, nous avons déjà écrit que les corps dit de petit « A » sont la plupart du temps des métiers en extinction.

Méfiance donc a un acquis trompeur qui pourrait mettre a terme en péril la profession d’Officier de port.

Cette fusion ne peut donc s’accompagner que d’une formation et de qualifications hautement valorisantes. C’est pour cela que la SNOP/SNPAM/CGT exige, en parallèle du concours, la création d’une filière portuaire au sein de l’ENSMM.

Nous remercions les camarades de tous les ports et de tous les bords qui par leur soutien au mouvement du 23 février ont contribué à la pleine réussite de cette journée revendicative et unitaire, le secteur mer n’a pas les moyens de ses ambitions ! Il fallait le faire savoir!

« En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire » (G. Orwell)

Les secrétaires

Michel QUEMENER, Eric FRANQUES