Billet d’humeur syndical n°18

Posted on 30th mai 2013 in Billets d'humeur

(Suite au groupe d’échange au MEDDE du 28 mai 2013)

FAIRE LONG FEU
Voici l’expression qui caractérise l’échec !
Au temps de armes sans douilles à amorces, faire long feu signifiait que lorsque l’on mettait le feu à la poudre d’un mousquet (ou d’un canon) après avoir délicatement chargé l’arme, la poudre se consumait en fusant au lieu d’exploser.
En fusant, c’est le bon mot. Les Lazzis furent de retour et le groupe d’échange fut stupéfait des gesticulations, mots et autres comportements qui ponctuèrent le sujet concernant le nouveau projet statutaire des Officiers de Port Adjoints.
Ecartée des réunions de coursives et d’une méthode de travail fortement discutable de l’Administration, La CGT ne peut que constater la faillite du projet actuellement sur la table et modifié en dernier lieu, notamment sur les modalités de reclassement dans les nouvelles grilles.
Malgré cela et sans réelle argumentation, il a été évoqué une signature d’accord, rompre le fer sans trop perdre la face voici la solution ?
La CGT campe sur ses revendications et les défendra, le nouveau projet statutaire des Officiers de Port Adjoints n’est pas satisfaisant !
L’emploi fonctionnel pourtant en disparition dans les corps de catégorie B de la Fonction Publique ne peut priver, pour 12 postes, l’ensemble des Officiers de Port Adjoints de l’indice 675, en l’état l’indice sommital de 640 est inférieur au Nouvel Espace Statutaire de la catégorie B, cela est inadmissible. Une nouvelle disposition supplémentaire ouvrant notre corps à tous les corps de la Fonction Publique de catégorie B est dangereuse, il faut la mesurer. Il s’agit là de l’avenir de nos missions !
Sur demande de la CGT, un groupe de travail se réunira le 11 juin, dernière réunion avant passage au Comité Ministériel le 18 juin. D’ici là nous devons argumenter et proposer des amendements à ces textes, compter sur notre volonté et notre ténacité pour défendre notre corps.

BH18

Eric FRANQUES